Vanille et autres parfums troublants

La saison automnale est propice aux parfums plus enveloppants. Dès que les beaux jours cèdent place à la pluie, se lover dans un sillage réconfortant de notes suaves devient presque instinctif.

Qu’elle soit épicée, florale ou boisée, une fragrance prend une toute autre dimension sensorielle lorsque les notes s’orchestrent autour de la vanille.

Aussi, loin des réminiscences enfantines, le parfum vanille peut devenir un redoutable exhausteur de sensualité. Les parfumeurs l’ont bien compris en exploitant son côté addictif, délaissant parfois tout aspect régressif.

Riche d’une multitude de molécules olfactives, la vanille s’interprète à l’infini. Vanille Bourbon, de Madagascar, de Tahiti ou encore vanilline, selon sa nature et son mode d’extraction, cette épice douce distille des facettes gourmandes, cacaotées, florales, tabacées, boisées, voire animales.

 

Vanille et parfums tendance

Les tendances sont à la gourmandise et aux sillages chauds. Nous redécouvrons ces effluves plus séductrices que jamais en toile de fond des fragrances de saison.

La vanille embrase l’ylang-ylang d’un Pure XS for Her, avant de dévoiler un accord gourmand de pop-corn et de bois de santal. Celle-ci se permet même l’audace de se parer de quelques grains de sels dans le désormais iconique Olympéa de Paco Rabanne.

En version fruitée, lové sous un fin nectar de cassis au réalisme troublant, un accord vanillé aux accents poudrés transcende la palette rouge incarnat de Si Passione de Giorgio Armani.

Café vanillé, un sucré à la douce amertume…

La vanille se marie particulièrement au café qui lui apporte une subtile note d’amertume.

Epicée, ronde et licoreuse, la note café se veut tout aussi addictive que son breuvage. Et lorsque celle-ci se voit nimbée de vanille, la gourmandise se mêle à la sensualité.

Nous retrouvons ce duo enivrant en version survoltée avec Black Opium d’Yves Saint Laurent, sublimé d’absolu de jasmin sambac et de patchouli, ou rehaussé de distinctives notes de violettes et d’iris dans The Only One de Dolce & Gabbana.

 

 

Vanille et grands classiques de la parfumerie

Cet engouement pour la suavité de la vanille est une longue histoire d’amour datant de la cour du Roi Soleil, à l’origine même de la Bourbon.

Associée au patchouli, au bois de santal ou à la myrrhe, la vanille exalte un souffle charnel en sublimant les compositions orientales et semi-orientales.

Guerlain a signé les écritures olfactives les plus mythiques en lui offrant ses titres de noblesse. Jicky et ses notes quasi animales, puis Shalimar qui a suscité un engouement sans précédent, s’inscrivent à jamais dans l’intemporalité.

Parmi les incontournables parfums à base de vanille, Angel de Thierry Mugler a ouvert la voie en créant la famille olfactive, alors inédite, des gourmands. Caramel, cacao, praline et fruits de la passion ont alors été les précurseurs d’une révolution dans l’univers de la parfumerie.

Les inconditionnelles des « grands crus » la redécouvrent réchauffée sur peau nue en Un bois Vanille de Serge Lutens, ou exaltée de rose dans Tocade de Rochas, à la fois exquise et grisante telle un coup de foudre !

 

Enfin, pour celles qui s’adonnent aux gourmandises sans forcément succomber à la douceur de la vanille, Scandal by Night de Jean Paul Gaultier devrait en surprendre plus d’une. Ici le souffle suave est offert par le miel. Sirupeux à souhait, ce nectar enveloppe une tubéreuse, la plus capiteuse de toutes les fleurs.

Et comme nous l’avions vu dans notre guide parfum à l’usage des séductrices, la tubéreuse tient une place de choix dans les compositions sortilège. Moins communément exploitée dans l’univers de la parfumerie, la narcotique tubéreuse, s’adresse aux femmes qui osent être fatales.

 

Commentaires clos.