Et si on trichait avec de l’autobronzant ?

Avec le printemps qui revient, on regarde notre teint d’endive en se disant qu’on l’a un peu trop traîné durant l’hiver et qu’il est temps qu’il disparaisse au profit d’un petit hâle lèger synonyme de bonne mine…Oui mais, le soleil n’étant que très timide pour le moment, on fait comment ? Et si on trichait avec l’autobronzant ? Mais comment l’appliquer comme une pro en évitant les traces disgracieuses ? Voici quelques conseils pour un joli résultat.

1. Bien choisir sa texture

Pour un résultat nickel, il faut non seulement un produit qui convienne à la fois à nos attentes mais aussi à la nature de notre peau !

  • Le spray pour les pressées

C’est la solution la mieux adaptée à celles qui ne sont pas patientes. Très pratique, le spray dépose un voile sec sur la peau et pénètre rapidement. En plus, il ne colle pas et on peut se rhabiller assez vite après l’application grâce à son temps de séchage rapide (envrion 10 minutes). De plus, il permet d’atteindre des parties du corps difficiles d’accès comme l’arrière des jambes !

  • Le gel pour les peaux grasses

Avec une texture fraîche et sans corps gras, il assure une application rapide et agréable. Il convient parfaitement à celles qui ont des petits soucis de brillances et qui veulent matifier leur peau. Par contre, le gel est plutôt déconseillé pour les peaux sèches car il a tendance à dessécher l’épiderme.

  • La mousse pour les addicts aux nouvelles textures

Innovante, elle offre un grand confort d’utilisation grâce à sa texture onctueuse et aérienne qui fond parfaitement sur la peau. Par rapport au spray ou aux lingettes, elle hydrate mieux l’épiderme et laisse la peau souple et douce.

  • Le lait et la crème pour les peaux sèches

Ce sont les formats les plus classiques des autobronzants ! L’application demande une certaine dextérité et le temps de séchage est assez long. Par contre, ce sont les mieux adaptés aux peaux sèches grâce à leur pouvoir hydratant longue durée !

2. Quelle teinte choisir ?

On opte pour une teinte dorée claire si on souhaite quelque chose d’un peu soutenu.
Ensuite, il faut savoir que l’intensité du bronzage dépend de la fréquence d’application. Si le résultat est trop clair après la 1ère application, on recommence chaque jour l’opération jusqu’à l’obtention de la teinte souhaitée. Après, l’autobronzant s’applique au moins une fois par semaine pour entretenir son hâle.

3. Préparer sa peau

Une fois que vous avez trouvé l’autobronzant qui vous correspond le mieux, il y a quelques petites astuces à connaître pour obtenir un joli résultat.

  • On hydrate sa peau au moins une semaine avant l’application de l’autobronzant, on se tartine le corps et le visage de crème hydratante. Cela va assouplir et lisser la peau et permettre ainsi à l’autobronzant de mieux tenir. Et oui, plus elle sera hydratée et plus le bronzage sera uniforme. Petit plus : la veille, on s’applique un masque nutritif pour affiner le teint.
  • J’exfolie ma peau en faisant un gommage avant l’application pour bien éliminer les cellules mortes. On insiste sur les zones qui risquent d’avoir davantage de rugosités comme les talons, les genoux ou les coudes. C’est l’assurance d’un bronzage homogène et lumineux !

…et maintenant à l’action :

4. Appliquez !

Voici les clés pour appliquer son autobronzant :

  • Sur le visage : On étale son autobronzant comme un fond de teint. On étire le produit du centre vers l’extérieur sans trop insister sur la zone T (front-nez-menton). Comme la zone du contour de l’œil est fragile et plus claire que le reste, on applique au préalable une crème contour de l’œil pour garder un effet naturel. On n’oublie pas les oreilles en les massant avec l’excédent de produit qui nous restera sur les mains. Idem pour le cou et la nuque en travaillant l’autobronzant avec les mains bien à plat pour éviter toutes traces. Enfin, on passe un coton tige ou le coin d’une serviette sur les sourcils et la racine des cheveux pour bien enlever le surplus et éviter la coloration orange.
  • Sur le corps : Pour un résultat sans traces, on utilise un gant de toilette (que l’on dédiera uniquement pour ça) un peu humide et imbibé d’autobronzant. On commence par les pieds, on remonte jusqu’aux cuisses puis, on applique le produit sur le reste du corps. On finalise par les parties rugueuses (genoux, talons, coudes) sans rajouter de produit. Pour le dos, le plus simple est d’utiliser un spray pour atteindre plus facilement toutes les zones sans faire des contorsions ou d’avoir une bonne âme sous la main pour vous aider. Si on a le temps, on laisse sécher au moins 30 minutes avant de mettre des vêtements. Sinon, on peut utiliser un sèche-cheveux pour accélérer les choses. En cas de raté, on fait un gommage minutieux et léger (sans décaper la peau) et on s’hydrate. Ça atténuera les traces !

Si vous utilisez un spray appliquez le dans un endroit que vous aurez « securisé » afin de ne pas en mettre partout ! On vaporise la brume directement sur la peau et on lisse le produit (sans frotter) avec la paume de la main toujours du bas vers le haut !

Si vous utilisez des lingettes sur le visage, il faut l’appliquer  en mouvements circulaires comme si on se nettoyait la peau en évitant la racine des cheveux et des sourcils. Pour le corps, il suffit de passer la lingette sur les zones souhaitées. Et attendre que la peau soit sèche avant de s’habiller.

Maintenant, place à la triche les filles 😉

Retrouvez tous les articles d’Audrey sur son blog www.myfashionworld.fr

Cet article a été publié dans Bronzage, Conseils beauté, Printemps et étiqueté avec , , , , , , . Mettez en Favoris son permalink.

Commentaires clos.